Sélectionner une page

EN | FR

raphaelle-roumagnac

Promenades digitales 

Plasticienne photographe, Raphaëlle Roumagnac alias Lubnaroum façonne ses créations digitales à partir de photographies urbaines. Chaque œuvre illustre une balade et recompose un quartier, une rue ou un bâtiment, au fil d’un travail d’agencement et de superposition photographiques.
Si le contexte des prises de vue impose souvent ses couleurs, ses formes et ses motifs, la plasticité de l’outil digital ouvre des possibilités quasiment infinies en termes de (dé)composition. 
L’enchevêtrement des textures et l’imbrication des formes tracent de nouvelles perspectives à mesure qu’ils déconstruisent la réalité du sujet. Ce découpage complexe donne naissance à une forme nouvelle, séquentielle. 
Une carte graphique peut-elle supporter le traitement simultané de centaines d’images ? Oui, au prix de nombreux crashes informatiques, mais il n’en faut pas moins pour supprimer de l’assemblage tout élément identifiable, toute dimension figurative. 
Pousser la mémoire vive dans ses derniers retranchements permet d’explorer la profondeur abyssale de la « matière » digitale, d’en révéler toute la beauté formelle. Et de recréer parfois, à travers un paysage totalement artificiel, l’atmosphère originelle du lieu. Comme surgie de l’abstraction.